L'age corrigé chez le prématuré : Comment le calculer ?

L'age corrigé chez le prématuré : Comment le calculer ?

Les bébés prématurés ont deux âges, l’âge civil (ou réel) et l’age corrigé

L’âge corrigé du prématuré est important car il permet d’adapter l’alimentation et de suivre son développement.

Pourquoi donne-t-on un age corrigé aux prématurés ?

Tout simplement car il serait impensable de commencer la diversification alimentaire chez un bébé de deux mois !

Vous l’aurez compris, c’est un exemple parmi tant d’autres, mais je trouve que celui-ci est particulièrement parlant.

L’âge corrigé permet de mettre bébé en phase avec ce qu’on attend de lui.

Notre fils est né très grand prématuré à 6 mois, soit 26 semaines de grossesse pour 595 grammes. (Si vous êtes lecteur régulier du blog, vous avez sûrement découvert son combat contre la prématurité)

Comment calculer l’age corrigé d’un prématuré ?

Le calcul est très simple. Vous devez prendre la date du terme de la grossesse qui était prévue et la soustraire à la date à laquelle votre bébé prématuré est né.

On pourrait résumer le calcul de l’age corrigé du prématuré ainsi :

Age corrigé = date de fin de grossesse prévue – date de sa naissance

Exemple :

Age corrigé = 15 décembre (prévue) – 6 octobre (naissance) = 2 mois et demi

Donc il faudra retiré 2 mois et demi à l’age réel de votre bébé pour obtenir son age corrigé.

Au bout de combien de temps peut-on arrêter de calculer l’age corrigé du prématuré ?

L’age corrigé est important dans les deux premières années de sa vie.

C’est en effet pendant cette période que les médecins ont besoin de calibrer leurs prescriptions avec l’âge de leurs petits patients.

Ensuite, il n’est plus nécessaire de le calculer sauf cas particuliers.

Nos conseils aux parents d’enfant prématuré

Nous voulions souligner qu’il ne faut pas hésiter à rappeler qu’il est prématuré lors de rendez-vous médicaux.

En effet, les discussions avec les médecins et autres spécialistes sont souvent très animées car nous avons en général beaucoup de questions à leur poser. C’est notre cas lorsque nous emmenons notre fils chez le médecin.

Il arrive parfois au fil de la discussion, qu’on oublie qu’il est prématuré.

Ainsi, cela nous ai déjà arrivé de devoir le rappeler au moment de la prescription de certains médicaments car le médecin s’était basé sur son age réel.

Pire encore, un jour il a été à deux doigts de recevoir un vaccin qu’il avait fait quelques mois plus tôt car le médecin s’était perdu dans le calcul de l’age corrigé.

C’est donc très important de le rappeler régulièrement pour éviter des erreurs d’inattention.

Évitez les erreurs sur le carnet de santé

À l’heure où j’écris cet article, nous revenons d’un rendez-vous chez le pédiatre.

Aujourd’hui il a fait un vaccin et c’est son age réel qui a définit lequel il fallait faire.

Un bébé prématuré est tout à fait capable de recevoir les mêmes vaccins que les bébés nés à terme.

Nous respectons scrupuleusement le calendrier des vaccins et c’est à l’aide de l’age réel de notre bébé prématuré qu’on mène cette campagne.

Le carnet de santé est l’élément indispensable pour suivre ou retracer le parcours médical du bébé.

À vrai dire, seuls les comptes rendus de l’hôpital permettent de mettre en évidence que c’est un bébé prématuré.

En effet, il n’y a pas l’air d’y avoir de pages dédiées à ce sujet.

Tout comme le planning des vaccinations, les pages concernant la taille et le poids de votre bébé doivent être remplies sans tenir compte de l’age corrigé de bébé.

Cette précision est importante car dans certaines situations, entre les calculs ou non, nous perdons un peu le fil…

Veillez à ce que ce tableau soit bien rempli, sinon la courbe de croissance de votre bébé sera complètement faussée !

Expliquer la situation aux gens qui nous entoure

Cette notion d’age corrigé du bébé prématuré est parfois difficile à expliquer aux autres parents.

Ils ne connaissent pas du tout le sujet de la prématurité ou ont souvent de faux préjugés.

Certaines critiques sont assez dures : “Il a un an est il ne marche pas encore ?”, alors qu’il a parfois entre 1 et 3 mois d’age corrigé…

Dans notre situation, avec notre fils prématuré, il serait étonnant de le voir marché à 9 mois !

Pour conclure

L’âge corrigé du prématuré doit être respecté et indiqué à chaque rendez-vous.

Vous devez vérifier les prescriptions et ne pas hésitez à poser des questions.

Vous devez rester attentif aux soins que votre bébé reçoit pour ne pas les faire trop tôt, trop tard (ou en double !).

S’assurer que le médecin en face de vous connaisse à minima l’histoire de votre bébé depuis qu’il est né.

De notre côté, nous avons scrupuleusement agrafé dans son carnet de santé le rapport de l’hôpital le jour où il en est sorti.

Cela permet de comprendre son parcours depuis la couveuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *